Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Vacances non payées

travail

Cet été, je prends deux semaines de vacances. Mon chef m’a annoncé la couleur: je ne serai pas payé, car, d’après lui, je reçois déjà une indemnité vacances dans mon salaire horaire. Il me l’aurait dit lors de la conclusion du contrat. Cette manière de faire est-elle correcte?

Non! Il existe deux méthodes concernant la rémunération des vacances. Soit elles sont payées le moment venu, c’est-à-dire que l’employé continue à percevoir son salaire habituel pendant les congés. Soit l’employeur inclut la part afférente aux vacances directement dans le salaire, et il ne paie donc rien lorsque l’employé prend ses jours. Le collaborateur soumis à cette deuxième méthode doit donc «économiser» chaque mois ce pourcentage, afin de conserver un peu d’argent pendant ses vacances. Cette solution n’est pas très appréciée, car elle entraîne une situation plutôt précaire pour l’employé. En effet, certains travailleurs ne pensent pas à mettre de côté ce montant, chaque mois, et se retrouvent sans aucun revenu, le temps de leurs vacances. Au vu de son aspect problématique, cette méthode n’est considérée comme licite que si la part des vacances figure explicitement et précisément dans le détail de salaire. Cela permet à l’employé de connaître clairement sa situation.

En l’espèce, si vos différentes fiches de salaire ne précisent rien de spécifique à ce sujet, votre employeur ne peut pas se prévaloir d’une information qu’il vous aurait donnée à la conclusion du contrat: cela ne suffit pas. Aussi, il devra payer votre salaire lorsque vous prendrez vos vacances, même s’il estime s’être déjà acquitté de sa dette.

Catherine Amiguet