Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Don d’organes: le registre national inaccessible jusqu’à nouvel ordre

Une lectrice a voulu s’assurer que l’on ne lui prélève ni organes, ni tissus, ni cellules en cas de décès. Mauvaise surprise: sur le site swisstransplant.org, le registre national n’est plus accessible pour des modifications ou de nouvelles inscriptions. La faute à des failles de sécurité.

Notre lectrice écrit donc un recommandé afin de s’assurer que sa décision soit consignée: c’est niet. Swisstransplant lui renvoie une carte de donneuse au format papier, sur laquelle elle peut indiquer son choix. C’est la seule option actuelle valable, avec les directives anticipées et l’information aux proches. Ce qui présente un risque, notamment pour les personnes vivant seules. «C’est un problème majeur», confirme le directeur de Swisstransplant, Franz Immer. Surtout après la votation qui a avalisé le consentement présumé. Il rappelle que celui-ci n’entrera pas en vigueur avant 2024 et espère que le registre sera bientôt débloqué. L’affaire dépend d’une décision du Conseil de fondation de Swisstransplant et du Préposé fédéral à la protection des données. En attendant, il faut s’armer de patience et vérifier ponctuellement la situation sur le site de l’organisation.

ld