Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Des loisirs gratuits, c’est possible!

vacances Il est possible de visiter des parcs animaliers, d’admirer des œuvres d’art ou encore de prévoir des visites guidées sans sortir son porte-monnaie. Nous avons compilé plus d’une centaine d’activités gratuites en Suisse sur une carte en ligne.

L’offre culturelle et de loisirs en Suisse est foisonnante. Il y a des musées d’art renommés, comme les Fondations Beyeler ou Gianadda. Le Zoo de Zurich présente un panel impressionnant d’animaux dans des parcs qui donnent presque l’impression d’être en safari. Et la multitude d’expériences interactives du Technorama de Winterthour fait le bonheur des scientifiques en herbe. Si ces institutions sont enrichissantes pour les curieux, elles le sont nettement moins pour leur porte-monnaie. Les prix d’entrée peuvent dépasser 30 fr. pour un adulte (lire aussi «Jusqu’à 92 fr. pour une visite en famille»).

Muséums et zoos libres d’accès

Bonne nouvelle pour qui veut ménager ses finances: dans la longue liste des institutions culturelles helvétiques,
une bonne centaine sont accessibles gratuitement. Parmi elles, de petits musées de village, mais pas que… On trouve aussi de grandes collections publiques, comme celles de la ville de Genève et du canton de Vaud. Le Musée d’histoire naturelle genevois est le plus grand de sa catégorie en Suisse. Plusieurs jardins botaniques ouvrent leurs portes sans que les visiteurs ne déboursent un centime. De même que des collections dépendant des universités, comme le Musée zoologique de Zurich ou la Collection graphique de l’EPFZ.

Il est aussi possible de voir des animaux vivants dans plusieurs parcs animaliers en libre accès, comme le Bioparc de Genève ou le Wildpark Peter und Paul à Saint-Gall.

De cézanneau boson de Higgs

Les amateurs d’arts visuels ne sont pas en reste. L’accès aux expositions permanentes du nouveau pôle muséal vaudois Plateforme 10 est gratuit. On peut ainsi voir des œuvres de Paul Klee, Paul Cézanne ou encore Valie Export au Musée cantonal des Beaux-Arts.

De grandes institutions ouvrent leurs portes périodiquement, comme le Kunstmuseum de Bâle, où on peut visiter la collection sans frais en fin de journée (mardi, jeudi, vendredi de 17 à 18 heures et mercredi de 17 à 20 heures). Parmi ses points forts figurent des toiles de Warhol, Schiele et bien d’autres.

N’oublions pas les galeries d’art, qui ne font généralement pas payer d’entrée. La Suisse en compte des très renommées. A Zurich, une dizaine d’entre elles participant à la foire Art Basel sont installées près du Kunsthaus ou dans le complexe pour l’art contemporain du Löwenbräu, à l’image de Hauser&Wirth ou Peter Kilchmann. Du côté de la Cité de Calvin, citons la Pace Gallery et Skopia.

Les scientifiques en herbe trouveront, eux, leur bonheur au CERN. Le Laboratoire de physique des particules, de renommée mondiale, propose des expositions et des visites guidées gratuites. On découvre, par exemple, le premier accélérateur construit sur le site.

Les amoureux des vieilles pierres ont aussi de quoi faire. L’accès au Musée romain d’Avenches et à son site archéologique est libre. En prime, une application à télécharger gratuitement guide le visiteur. Les monuments extérieurs d’Augusta Raurica – aujourd’hui Kaiseraugst – près de Bâle, sont également en libre accès.

Par ailleurs, flâner et découvrir des centres urbains ne coûte rien. Pour ceux qui aimeraient en savoir davantage, l’association Free Walks recense des visites guidées gratuites sur: www.freewalks.ch. Certaines villes, comme Coire, Bâle ou Winterthour, proposent un audioguide à télécharger gratuitement.

Sandra Porchet